Maison de la réussite

04/01/2019

« La porte est toujours ouverte ! »

 

On ne compte plus le nombre de fois où cette phrase a été prononcée à la Maison de la réussite, installée depuis octobre 2016 dans l’ancien collège Pasteur du quartier du Sanitas. Aussitôt le seuil franchi, un sourire : celui de Florence Navarro, une chargée d’accueil pas comme les autres. Animatrice sociale, écrivain public… Son parcours au service de la cohésion sociale de la ville de Tours lui permet de transformer toute première rencontre en premier pas d’un accompagnement individuel.

 

« Notre stratégie d’accueil est la bienveillance : on accueille tout le monde, et après on voit ! »

 

Derrière la boutade, le directeur Olivier Rossi précise : « Nous identifions le besoin de la personne, pour l’aider directement ou l’aiguiller vers les structures compétentes. » Ni centre social, ni association, la Maison de la réussite s’inscrit en effet dans un tissu déjà dense d’acteurs sociaux, qu’elle ne prétend pas remplacer. « Nous sommes un point d’entrée et un relais vers l’ensemble des soutiens possibles. »

 

Créée à destination des quartiers prioritaires, la Maison laisse donc la porte ouverte à toutes les questions, autour de trois axes :

 

  • l’aide aux habitants, qui se décline en coaching individuel, aide administrative ou conseils parentaux ;
  • le soutien à l’entrepreneuriat, en collaboration avec la chambre de métiers et de l’artisanat ;
  • et le soutien scolaire. Les lundis,  mercredis et jeudis, les rires fusent ainsi dans le couloir, entre deux exercices de géométrie ou de grammaire.

 

Venus du Sanitas, de Tours Nord ou du centre-ville, « ce sont des élèves motivés, qui n’ont pas le calme ou la place pour travailler à la maison, ou qui sont en difficulté », explique Hakima Serghini, coordinatrice du volet éducatif. Le résultat ? 100 % de réussite aux examens en 2018 !

 

Mais le succès de la Maison ne se mesure pas qu’à des notes : ce sont aussi des parcours, comme celui de Mélina Lansri, arrivée d’Algérie il y a trois ans sans parler français. Orientée vers l’Unité pédagogique des arrivants allophones du lycée Paul-Louis Courier, partenaire de la Maison, elle est aujourd’hui, à dix-sept ans, l’une des meilleurs élèves de son bac pro au lycée d’Amboise. C’est aussi Yazid Mandi, vingt-et-un ans, qui s’est découvert une vocation « Les Brigades numériques ont été décisives ! Après avoir participé à ce projet mené avec l’association Coopaxis et la coopérative Artefacts, j’y ai fait mon service civique. J’étudie aujourd’hui pour être animateur social. C’est moi qui oriente maintenant des jeunes vers la Maison de la réussite ! »

 

Créer une entreprise, remplir une demande d’aide, chercher un emploi, trouver sa voie… Ici, la réussite se joue sur tous les modes, à tous les âges, et pour tout le monde !

La réussite en chiffres

 

  • 2 ans d’existence
  • 5 personnes dans l’équipe permanente
  • 9 associations partenaires qui font vivre la Maison au fil des projets
  • 52 élèves en soutien scolaire à la rentrée 2018-2019
  • 400 personnes accueillies en 2018, dont 200 ont été accompagnées sur la durée

Plus d'informations pratiques

 

Rendez-vous sur tours.fr

 

Logo de la maison de la réussite