Repenser la démocratie de proximité

20/01/2021
infographie democratie de proximite

 

Dans un contexte marqué par une défiance de plus en plus grande envers les politiques, la Ville souhaite instaurer une démarche participative qui ouvre de nouvelles formes de dialogues et permette à tous les habitants de s’impliquer aussi bien dans les grands projets, que dans l’amélioration de leur vie quotidienne.

 

Alors, exprimez-vous..., on vous donne la parole !

" Faire participer les Tourangelles et Tourangeaux, dans tous les quartiers, tout le temps, et sur tous les projets que nous portons " : c’est le défi que s’est lancé Annaelle Schaller, adjointe déléguée à la démocratie permanente, la vie associative, la citoyenneté, au conseil municipal des jeunes et aux élections, pour les six années à venir.

« Nous avons besoin de tous les Tourangeaux, de tous âges et de tous les quartiers. »

 

Pour favoriser une participation citoyenne accrue et continue, Annaelle Schaller entend s’appuyer sur les instances de proximité existantes, comme les huit conseils de quartier : Sainte-Radegonde, Bel Air, Saint-Etienne, Beaumont, Turones, Bords de Cher, Saint-Symphorien et les Grandes Varennes.

 

« Nous souhaitons donner un nouveau souffle à ces conseils de quartier et les faire connaître. Notre objectif est de toucher de nouveaux citoyens pour enrichir la vie démocratique. Nous avons besoin de tous les Tourangeaux, de tous âges et de tous les quartiers pour voir émerger de nouveaux projets ! ».

 

L’élue souhaite également dynamiser les sept conseils citoyens situés dans les quartiers prioritaires de la ville (Sanitas, Europe, Maryse Bastié, Fontaines, Rochepinard, Rives du Cher et Bords de Loire), encore trop méconnus. Elle compte également sur le conseil municipal des jeunes pour impliquer les collégiens dans la vie de la cité.

Cartographie des Conseils de Quartiers - Powered by ESRI

Replacer les habitants au cœur de la vie locale

 

En complément de ces structures existantes, un nouveau « Comité de liaison citoyen Covid-19 » a été créé le 12 novembre dernier. Partant du principe que les habitants ont une expertise d’usage de leurs quartiers, la Ville souhaite donner la parole chaque mois à des Tourangelles et Tourangeaux pour qu’ils puissent faire part de leurs difficultés, mais aussi soumettre leurs idées ou suggestions pour mieux vivre à Tours. Coanimé par Annaelle Schaller et Anne Désiré, conseillère municipale à la démocratie permanente, ce comité de liaison intergénérationnel réunit à la fois des collégiens, des étudiants, des parents d’élèves, des membres des conseils de quartier...

 

Afin d’améliorer la représentativité, de nouveaux membres ont été intégrés par tirage au sort. Parmi les points abordés lors de la première visioconférence, citons l’accès au numérique, les horaires d’ouverture des jardins publics, l’absence de gel hydroalcoolique dans les transports en commun, la mise en place d’un système de retrait dans les médiathèques, les espaces trop étroits à la sortie des écoles, etc.

Autant de sujets concrets auxquels seront apportées des réponses ou des solutions, « en toute transparence », précise Annaelle Schaller.

 

« Les échanges sont constructifs, car l’objectif est de confronter des points de vue différents, en fonction des typologies d’habitants. Tous les Tourangeaux et Tourangelles sont légitimes à s’exprimer dans ce comité de liaison ».

 

En tant qu’adjointe à la vie associative, Annaelle Schaller a également organisé des temps d’échanges et d’écoute avec les responsables d’associations pendant le confinement. Qu’elles soient sportives, culturelles ou solidaires, ces associations révèlent une énergie citoyenne essentielle au dynamisme de notre ville et jouent un rôle moteur dans le développement du lien social et du mieux vivre ensemble.

Annaelle Schaller © Ville de Tours - V. Liorit

Pour intégrer le Comité de liaison Covid-19, contactez Antoine Cavalier : 02 47 31 39 51 - a.cavalier@ville-tours.fr, et/ou remplissez le formulaire de demande de participation en suivant ce lien vers tours.fr.

3 questions à Amine Ayad,

participant du « comité de liaison citoyen Covid-19 »

 

  • Pourquoi et comment vous mobilisez-vous pour la ville ?

 

Élu au conseil municipal des jeunes dès l’âge de 13 ans, j’aime ma ville et je veux faire mon possible pour que Tours garde sa splendeur. J’aime être au contact des gens, les aider, les écouter, dans le but d’agir et de construire. À la fin de mon mandat, j’ai eu envie de créer l’association « Inventons ensemble la ville de demain » (IEVD) pour donner l’opportunité aux jeunes de 14 à 26 ans de s’impliquer dans la vie tourangelle. Nous agissons dans les domaines de la solidarité, de l’environnement, du sport, de la culture, du patrimoine et de l’engagement citoyen. Nous allons organiser une cleanwalk (marche de propreté) et nous nous mobilisons pour aider la collecte des denrées avec la Banque Alimentaire. Nous sommes la preuve vivante que les jeunes sont impliqués dans la vie de la cité, et qu’on ne laisse personne de côté !

 

  • Vous participez au « comité de liaison citoyen Covid-19 » : qu’en retirez-vous ?

 

En tant que porte-parole des lycéens, j’ai pu soumettre les problèmes que nous rencontrons, comme par exemple les rassemblements dans les couloirs, ou le moyen d’assister aux cours une semaine sur deux...

 

  • Croyez-vous à la démocratie permanente ?

 

Oui, je suis convaincu que tout le monde a son mot à dire, et qu’on ne peut rien faire seul. Le seul moyen d’agir, c’est de se mettre ensemble autour d’une table, de réfléchir et d’agir. C’est ça, la solution ! On peut avoir des avis différents, mais on ne doit pas laisser les plus démunis à la marge.

 

Pour contacter l'association IEVD : ievdtours@gmail.com

ou Instagram : @ievdtours

Des nouveaux espaces d’expression et de proximité

 

Pour permettre aux citoyens de co-construire la ville, un budget participatif sera proposé prochainement. Il représentera 3 % du budget d’investissement de la Ville, soit une somme d’environ un million d’euros. Chaque citoyen pourra présenter un projet qui lui tient à cœur.

 

Cependant, tous les dossiers seront étudiés en amont par les services de a Ville afin de vérifier leur faisabilité. Ensuite, les candidats s’impliqueront pour présenter leur projet, de façon virtuelle sur une plateforme numérique, mais aussi en présentiel pour le défendre devant la population, sur la place publique. Les habitants pourront ensuite voter pour leurs projets préférés.

 

Enfin, dans l’ancienne mairie annexe de Saint-Symphorien, une « Maison de la démocratie » permettra aux citoyens de s’informer et de donner leur avis sur toutes les affaires de la cité : présentation des projets du budget participatif, consultations sur les différents projets en cours... Bref, un lieu d’information, d’échanges et de débats qui fera revivre cette place de la Tranchée. Proches de la population et accessibles à tous, ces nouveaux espaces d’expression citoyenne feront naître une nouvelle culture de la co-construction, terreau indispensable à la transformation durable de notre paysage démocratique, au renforcement de la confiance envers les élus, et au réenchantement de la vie politique locale.

 

 

© Ville de Tours V. Liorit

Posez votre question au conseil municipal !

 

Tous les citoyens, associations ou collectifs d’habitants peuvent désormais adresser leur question au maire de Tours, Emmanuel Denis, au minimum 15 jours avant chaque conseil municipal.

 

La prochaine séance se tiendra le 15 février (visualisez le conseil municipal en direct ou en différé sur tours.fr).

Les questions, en lien avec la vie de la cité, doivent être transmises par courrier ou courriel à l’attention de Monsieur le Maire, ou via un formulaire en ligne sur le site de la Ville de Tours. La personne ayant soumis la question sera invitée à la présenter de vive voix devant le conseil municipal, en respectant le texte communiqué au préalable. Le maire répondra aux questions posées ou pourra donner la parole à un autre membre du conseil.