Kevin Tillie – Un joueur en or à Tours

22/11/2021

© Ville de Tours - F. Lafite

Le nouveau joueur du Tours Volley Ball, qui a remporté les Jeux Olympiques cet été, arrive avec un immense palmarès. Lui qui n’avait encore jamais évolué dans le  championnat de France affiche de grandes ambitions. Et c’est tant mieux pour le Tours Volley Ball, qui sort de deux saisons compliquées.

 

Kévin Tillie aurait pu ne jamais devenir un joueur de volley.

 

Enfant, il jouait en effet au basket, comme ses frères. Avec sa grande taille – il mesure 2 mètres – le choix semblait cohérent. Mais au collège, il a eu la bonne idée de tester le volley avec quelques amis, et a décidé de s’inscrire en club. « J’aimais bien. On a très bien joué dès le début, et il y avait une superbe ambiance. Donc j’ai continué sur ce chemin. Et je crois que c’était une bonne idée de ma part… » dit-il en souriant. On ne peut le contredire. Le palmarès de Kévin Tillie, 30 ans, est assez exceptionnel, que ce soit avec l’Équipe de France ou en club : champion de la Ligue mondiale, champion d’Europe, champion d’Europe U21, vainqueur des championnats turc et polonais…

 

Et puis, comme si cela ne suffisait pas, Kévin Tillie est devenu, cet été, champion olympique à Tokyo avec les Bleus (victoire 3-2 en finale face au Comité Olympique de Russie), pour ses deuxièmes Jeux Olympiques après Rio en 2016. « C’était un truc de dingue. On a réalisé un rêve, clairement ». Un rêve qu’il a réalisé en famille puisque son père, Laurent Tillie, était l’entraîneur de l’Équipe de France jusqu’à cette victoire finale. « La relation père/coach était assez compliquée… donc je suis content que ça se termine. Mais quelle belle fin ! », s’exclame-t-il. Qu’il se rassure, l’Équipe de France de Volley est désormais entraînée par le Brésilien Bernardo Rezende, peut-être le plus grand entraîneur de l’histoire.

Il est venu à Tours pour tout gagner

 

À Tours, c’est également sous les ordres d’un Brésilien que Kévin Tillie devra faire ses marques. Le club tourangeau a en effet engagé Marcelo Fronckowiak pour les trois prochaines saisons. Son objectif ? Faire du TVB « la référence française du volley ». Pour cela, l’entraîneur pourra bien évidemment compter sur le réceptionneur-attaquant, qui débarque avec l’envie de tout gagner. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a décidé de venir en Touraine. « Tours est l’un des clubs les plus prestigieux de France et l’un des mieux organisé d’Europe. Je pense que c’était le bon moment pour moi de venir en France (il est le seul joueur de l'équipe de France à n’avoir jamais évolué en Ligue A) et j’espère qu’on pourra faire de grandes choses. Si on arrivait à gagner le doublé coupe-championnat, ce serait incroyable ! ». Et pourquoi pas même la Coupe d’Europe CEV, à laquelle le TVB participera cette saison ? « Ce sera difficile. On va tout faire pour aller le plus loin possible ».

 

Le TVB peut donc compter sur un joueur ambitieux et très professionnel. Le club en a bien besoin après deux saisons difficiles, marquées par les blessures et la pandémie de Covid-19. Mais pour retrouver les sommets, le TVB aura également besoin du public, qui a tellement manqué l’année dernière. « Venez tous ! On donnera tout pour gagner et pour vous faire vibrer », assure Kévin Tillie. Et quand on voit son niveau de jeu, on se dit que ça serait dommage de ne pas en profiter. Et on se dit aussi qu’il a bien fait d’abandonner le basket pour le volley.

© Ville de Tours - F. Lafite

© Ville de Tours - F. Lafite